Vitrines Étanches et Conservation Préventive pour Musées - Goppion

Vitrines à fermeture hermétique

Les vitrines du Système Q constituent de véritables barrières contre les fluctuations des conditions climatiques à l’extérieur de la vitrine, notamment en ce qui concerne la température, l’humidité et les vibrations. Elles évitent que des polluants chimiques et des particules ne s’introduisent dans l’espace d’exposition et elles réduisent autant que possible le changement d’air entre l’intérieur et l’extérieur de la vitrine grâce à l’emploi de systèmes de tenue.

Le minimum garanti d’étanchéité à l’air de nos vitrines est un changement complet tous les dix jours. Ce niveau, qui peut être relevé de beaucoup, grâce à des solutions d’ingénierie ad hoc, comme cela a été le cas pour la vitrine de la Joconde (15 jours) et, plus récemment, pour deux vitrines du Rijksmuseum d’Amsterdam (100 jours).

L’étanchéité est réalisée à l’aide de colles appliquées dans les jointures entre les plaques de verre et de joints magnétiques de type actif ou passif (silicone) qui forment un anneau d’étanchéité de type o-ring au niveau des battants mobiles.
Les serrures sont fermées par un bouchon à vis métallique avec joint pour éviter tout passage d’air.

L’étanchéité des vitrines a été certifiée par des tests aux gaz traçants effectués par le Département d’Énergétique du Politecnico de Milan.
Ces vitrines sont construites de manière à éviter que les appareillages techniques (éclairage, traitement de l’air) ne fassent monter la température à l’intérieur de l’espace d’exposition.

Pour assurer une conservation correcte des objets, les vitrines sont réalisées avec des matériaux non out-gassin, testés et approuvés par les départements de conservation des musées les plus importants.