Retour
  • Europe
  • Italie
  • Musées Archéologiques
  • 2010-2018

Le Musée Archéologique National

Castiglioncello, Livorno, Italie

2011

Le Musée archéologique national de Castiglioncello est né à l’initiative du Surintendant des Antiquités d’Étrurie, Luigi Adriano Milani. Son but était de présenter dans un lieu approprié les nombreux mobiliers funéraires datant de l’époque étrusque tardive mis au jour lors des campagnes de fouille qu’il avait dirigées pendant les travaux d’urbanisation de cette ville côtière.

Construit de 1912 à 1916, il a été conçu sur le modèle d’un petit temple étrusque. Sa décoration extérieure est faite de motifs en ciment polychrome.

Fermé en raison de l’état d’abandon dans lequel il se trouvait en 1973, ce Musée a été rouvert au public pendant l’été 2011, avec sa collection d’origine présentée dans un aménagement entièrement renouvelé.

Le défi et la solution

L’idée de base du nouveau projet muséographique était de considérer l’édifice et les objets présentés comme une entité inséparable. Le modèle traditionnel de vitrine a été abandonné au profit d’une sorte de grande vitrine « à l’envers » qui enferme le visiteur et libère les parois équipés de nombreuses étagères sur lesquelles sont disposés les objets funéraires dans le désordre apparent qui caractérisait l’aménagement originel de Milani. La grande vitrine isole les murs et le plafond de l’air externe et maintient le microclimat de l’espace d’exposition dans les paramètres d’humidité choisis. Ainsi, grâce à une transparence parfaite, le visiteur peut admirer à la fois la collection et l’architecture de l’édifice.