Retour
  • Europe
  • Italie
  • Musées de la science et de la technologie
  • 2010-2018

Museo Galileo

Firenze, Italia

2008-2010

Après des travaux de rénovation qui en ont révolutionné les espaces d’exposition et l’aménagement, l’Institut et le Musée de l’Histoire de la Science ont été rouverts au public sous le nouveau nom de Musée Galilée, un nom qui met l’accent sur l’importance que l’héritage galiléen a pour les activités et la physionomie culturelle de cette institution : un musée possédant un patrimoine inestimable d’instruments scientifiques et, aussi, un institut consacré à la recherche et à la documentation. La restauration des espaces du vieux Palais Castellani met l’accent sur la dimension monumentale et l’admirable architecture de cette institution. D’élégantes vitrines de dernière génération mettent en valeur les qualités esthétiques de l’objet tout en en garantissant la parfaite conservation.

Projet muséographique : Studio Associato Guicciardini & Magni Architetti, Florence

Le défi

Dans le projet pour le Musée Galilée, le « sur mesure » a été porté à sa plus haute expression grâce à la flexibilité du Laboratorio Museotecnico et à sa capacité de satisfaire les exigences d’un nouveau musée de dimension internationale, où un emploi calibré de la lumière, de la couleur et des matériaux vise à valoriser les objets et imprègne le parcours d’exposition d’une cohérence qui descend progressivement d’échelle jusqu’à la vitrine, un microcosme à climat contrôlé, dont le rôle ne se limite pas à la conservation des objets mais aussi à en améliorer la présentation.

La solution

Les élégantes vitrines du Système Q bénéficient d’aménagements internes de dernière génération et de matériaux qui, non seulement en renforcent la qualité esthétique, mais garantissent des conditions de conservation parfaites. Une vitrine illuminée par l’arrière présente le point fort de la collection de l’Académie de l’Expérimentation, à savoir une collection historique d’instruments en verre d’une valeur inestimable. La vision de son précieux contenu est ininterrompue grâce à une façade en verre d’une seule pièce de presque 6 mètres de long pesant 450 kg qui s’ouvre vers le haut grâce à deux grosses charnières à quadrilatère articulé. Devant travailler à l’intérieur d’un bâtiment historique, des contraintes logistiques ont obligé les intervenants à faire passer 580 m2 de verre et 46 tonnes d’acier par une fenêtre du premier étage.

Le Museo Galileo a obtenu, en 2011, l’« European Museum Academy Prize ».

Le projet en chiffres

Surface d’exposition: 1 500 m2; unités d’exposition: 60; longueur de la façade d’exposition: 160 m