Retour
  • France
  • Musées d’histoire naturelle
  • 2010-2018

Musée des Confluences

Lyon, France

Le Musée d’Histoire Naturelle – Guimet a pour objectif de remonter le temps et de raconter la longue histoire de l'aventure de l'homme pour comprendre la complexité du monde, en mettant l'accent sur les différentes phases, les changements, les périodes de stagnation et de progrès tout au long des années.

Les architectes qui ont dessiné ce musée, le cabinet d'architectes viennois Coop Himmelb(l)au, en parle comme du « nuage de cristal de la connaissance » par suite de la grande structure en verre qui permettra aux visiteurs de se documenter en matière de technologie, biologie et éthique et de leur devenir. La collection permanente du musée occupe plus de trois mille mètres carrés et raconte la grande « performance » que constitue l'humanité. En utilisant différentes disciplines interagissant entre elles sans aucune prétention d'établir la vérité, le musée invite ses visiteurs à s'embarquer pour un voyage de connaissance ouvert à de nouvelles manières de pensée.

Le défi

Goppion a collaboré à la réalisation de deux galeries permanentes. L'une, intitulée « Espèces, les mailles du vivant », est consacrée à la place de l'homme dans la biodiversité (design du Cabinet d'architectes Zen+dCo.) et l'autre, intitulée « Sociétés, le théâtre des hommes », est consacrée à la structure sociale et à la coexistence (agence Du&Ma.).

La solution

Dans la première galerie, neuf vitrines d'exposition ont été spécialement conçues pour présenter les plus petits animaux. Elle sont toutes de formes et de styles différents. Les grands mammifères sont, par contre, présentés sur des socles facettés en bois vernis brillant. Un grand treillis métallique descend du plafond et couvre l'ensemble de manière à donner son caractère à l'espace et à symboliser les chaînes de l'ADN.

La deuxième section, apparemment plus simple, mais dont la muséotechnique est encore plus sophistiquée, est consacrée aux œuvres liées à la créativité de l'homme : cela va de vêtements japonais anciens aux électroménagers, aux voitures même, dont quelques-unes sont protégées par de grands cloches de verre qui, toutefois, n'empêchent pas d'en avoir une vision complète.