Retour
  • Europe
  • Italie
  • Musées d'Art
  • 2010-2018

MAXXI - Museo Nazionale delle Arti del XXI Secolo

Display cases for temporary exhibitions

Roma, Italia

2010

Le MAXXI-Musée national des Arts du XXIe siècle est, en Italie, la première institution consacrée à la création contemporaine et conçu comme un grand campus pour la culture. Situé à l’intérieur d’un grand bâtiment aux formes inédites et spectaculaires conçu par Zaha Hadid dans le quartier Flaminio de Rome, le MAXXI abrite deux musées : le MAXXI Art et le MAXXI Architecture.

Ses créateurs, convaincus de l’importance de stimuler la créativité d’un pays comme l’Italie qui, pendant des siècles et des siècles, a exercé sa primauté dans l’art et l’architecture, ont confié au MAXXI la mission de promouvoir et développer cette continuité en la projetant vers l’avenir. Le MAXXI veut être un pôle d’excellence, un centre interactif où les formes d’expression, de productivité et de création convergeront et pourront s’entremêler et se reproduire. En même temps, puisque l’art et l’architecture sont des composantes essentielles de l’image et de la perception d’un pays à l’étranger, le MAXXI se propose d’être une sorte d’« antenne » transmettant les richesses de l’Italie vers l’extérieur qui, à son tour, reçoit de l’extérieur les flux de la culture internationale.

Projet architectural : Zaha Hadid, Londres

Projet des vitrines : Aldo Aymonino, Seste Engineering, Rome

Le défi

Le défi principal de cet aménagement était la mise au point d’un système modulaire de vitrines-pupitres se prêtant à différentes configurations, le but étant de créer un contexte d’exposition homogène. Les côtés de tous les modules devant être transparents, il fallait que les charnières et les ouvertures soient situées sur le devant et à l’arrière, non pas sur le côté comme c’est le plus souvent le cas.

La solution

Les supports des vitrines conçues par Aldo Aymonino sont faits de minces plaques d’acier pliés comme des origamis. Ceux-ci sont empilables et ont une légèreté de formes qui peut tromper sur leur solidité, qui est réelle. Les parois latérales sont démontables. Les vérins à gaz et les charnières positionnés, respectivement, sur le devant et à l’arrière de la vitrine, sont cachés par des bandes laquées au dos. Le système d’éclairage à led est, lui aussi, dissimulé derrière la bande laquée au dos. Les vitrines peuvent être assemblées de multiples façons, chacune d’elles semble étudiée ad hoc grâce à la transparence et à la délicatesse de leurs bases et de leurs cloches. L’éclairage tamisé et la neutralité des structures sont accentués par la peinture blanche des éléments en acier.

Le projet en chiffres

Unités d’exposition : 67 ; longueur de la façade d’exposition : 101 m