Retour
  • Amérique du Nord
  • Bibliotèques et archives
  • 1990-1999

The Getty Research Institute for the History of Art and the Humanities

Los Angeles, US

1996-1999

La Bibliothèque du Getty Research Institute for the History of Art and the Humanities de Los Angeles abrite 700 000 ouvrages, presque deux millions de photos, des archives spécialisées et du matériel rare sur l’histoire de l’Art et les sciences humaines. Une galerie permanente expose les pièces les plus rares de la Bibliothèque et quelques galeries sont destinées à des expositions temporaires.

Projet muséographique : Jon Frishman et Richard Stoner, Richard Meier & Partners Architects, New York

Le défi

Le prestige de cette institution ainsi que celui du designer, la délicatesse des matériaux, surtout du papier, la pollution atmosphérique très élevée de Los Angeles, ont conduit Goppion à affronter un projet dont la complexité et les résultats obtenus en font l’une des réussites les plus remarquables de son histoire. L’un des problèmes les plus sensibles était celui, très étroitement lié à la conservation, de l’étanchéité des vitrines et de leurs systèmes d’ouverture.

La réalisation

Pour les grandes vitrines murales, a été conçu et mis au point un système à translation actionné par un moteur électrique télécommandé qui, à l’aide d’une série de quadrilatères articulés, en éloignant la grande porte de son plan de feuillure, permet à la vitrine de sortir de la niche où elle est installée et de dépasser le pilastre qui la flanque. La présence, dans la partie inférieure, d’un quadrilatère unique facilite l’accès des conservateurs à l’espace d’exposition. L’étanchéité à l’air est garantie par un système de lames profilées qui, en se déplaçant vers le bas, accrochent les pivots situés tout autour de l’ouvrant en les tirant avec force et de manière uniforme, ce qui provoque une compression efficace du joint. Dans les vitrines-tables, l’ouverture et l’étanchéité sont obtenues grâce à un système de translation verticale à l’aide de pantographes à deux bras qui, lorsque la cloche est soulevée, interfèrent très peu avec l’accès à l’espace d’exposition qui se trouve sur le côté.

Le système d’éclairage à fibres optiques est particulièrement novateur ; il est muni d’embouts à focale variable permettant de gérer avec la plus grande précision chaque terminal suivant les besoins.

Le projet en chiffres

Unités d’exposition: 12 ; longueur de la façade d’exposition: 23 m