Retour
  • Europe
  • Grande-Bretagne
  • Musées d'Art
  • 2000-2009

The Compton Verney House

Warwick, UK

2003-2004

Riche demeure de campagne construite entre 1711 et 1728, elle a été remaniée en 1760 par Robert Adam, interprète raffiné du néo-classicisme. Entourée d’une pelouse verdoyante, elle reste un exemple agréable d’une architecture qui a pleinement conscience d’elle-même.

En 1993, après une longue période d’abandon, son nouveau propriétaire, le philanthrope Sir Peter Moores, en a commencé la rénovation dans l’optique d’en faire un musée.

La galerie abrite une collection historique permanente, centrée sur des thèmes peu représentés dans les musées et les galeries d’art britanniques et offre un riche programme d’expositions temporaires spécialement commissionnées.

Projet muséographique : Stephen Greenberg, Metaphor, Londres

Le défi

L’aménagement se proposait d’intégrer les structures dans le contexte, symbolique aussi, de la campagne du centre de l’Angleterre. C’est pour cette raison que, outre les sols, les vitrines et les autres structures d’exposition centrales devaient être revêtues de panneaux de chêne de couleur naturelle. Les vitrines murales encastrées devaient être très discrètes et ne montrer que leur façade.

La solution

Goppion a réalisé des vitrines isolées constituées d’un socle relativement haut et d’une cloche entièrement en verre délimitant l’espace d’exposition. Pour éviter l’emploi de profilés et de charnières visibles, il a été conçu un système de soulèvement des cloches constitué d’une vis centrale unique actionnée par un moteur électrique et de quatre glissières cylindriques situées à chaque angle du périmètre. Cette solution simplifie beaucoup le mouvement et, surtout, l’entretien du système en supprimant la révision périodique des quatre vis habituellement situées aux angles et des appareils de transmission, puisque le mécanisme se réduit à la seule vis centrale. Toute la plinthe est cachée par un revêtement en chêne naturel s’ouvrant par coulissement, ce qui facilite l’accès au compartiment technique situé en dessous. Les vitrines en niche sont fermées par de grandes plaques de verre munies de charnières à quadrilatère articulé qui permettent à une seule personne de les ouvrir en toute sécurité.

Le projet en chiffres

Surface d’exposition : 500 m; unités d’exposition : 14 ; longueur de la façade d’exposition : 12 m