GOPPION NEWS

Goppion est en charge de l'agencement du nouveau Musée Smithsonian à Washington qui rend hommage à la culture afro-américaine

28 Juillet 2016


Le long chemin menant de l'enfer de l'esclavage aux symboles de la fierté afro-américaine : voilà ce que promet de vous montrer le Smithsonian National Museum of African American History and Culture (NMAAHC), qui sera inauguré à Washington le 24 septembre prochain. Les héritages les plus importants seront protégés grâce aux vitrines Goppion.

Conçu par David Adjaye, architecte star anglais originaire de Tanzanie, et par Philip Freelon, vainqueurs en 2009 d'un concours auquel ont participé les noms les plus prestigieux de l'architecture mondiale, l'édifice qui se dresse sur le National Mall avec vue sur le Capitole, la Maison Blanche et le monument consacré à George Washington, est riche de valeurs symboliques dès son aspect extérieur. Un bloc imposant à la couleur chaude bronze, qui rappelle manifestement l'ethnie célébrée et sa participation dans l'histoire américaine, en contraste frappant avec le marbre blanc de l'architecture néoclassique de la ville. Une colonne majestueuse, aux « racines » solidement ancrées dans le sol et une fine base en pierre couronnée d'un chapiteau recouvert de plaques de bronze perforées, qui s'inspire de la sculpture tribale Yoruba du XIXe siècle mais rappelle aussi les coiffures typiques des femmes africaines. Hommage à l'artisanat afro-américain, les plaques de bronze, où s'ouvrent de grands espaces vitrés avec des brèches suggestives sur le paysage environnant, permettent le filtrage au sein de la lumière naturelle. Au sud, le portique, à travers lequel vous entrez dans le musée, représente un prolongement de l'édifice dans le paysage et comble le fossé entre l'intérieur et l'extérieur.

Le projet du NMAAHC remonte à très longtemps. Autorisé en 1929 par une loi du Congrès, comme un hommage juste au Nègre, sa réalisation s'achève près d'un siècle plus tard. Si, d'une part, les tensions raciales ne sont pas complètement apaisées, le musée sera inauguré (l'une des dernières actions de son mandat) par le premier président noir des États-Unis le 24 septembre prochain.

Ce musée, consacré à la centralité et à l'importance de la culture afro-américaine dans l'histoire de la nation, souhaite représenter pour cette communauté à la fois un lieu où se sentir enfin chez soi et un lieu pour stimuler un parcours commun. Non pas un monument à la tragédie ou aux moments difficiles, mais un musée qui raconte l'histoire.

L'itinéraire du musée, doté d'une charge émotionnelle dense, s'étend sur sept étages, dont quatre souterrains et trois surélevés. La visite commence avec les étages souterrains du musée et la reconstitution fidèle d'une hutte d'esclaves du XIXe siècle de la Caroline du Sud pour se poursuivre vers les étages supérieurs, dans un voyage idéal de la ségrégation à la libération, illustré par plus d'un millier d'objets. De l'épave d'un bateau d'esclaves à un wagon de train pour la ségrégation, du Livre des Hymnes de Harriet Tubman aux souvenirs de Martin Luther King, du casque de Mohamed Ali à la Cadillac de Chuck Berry, de la trompette de Louis Armstrong aux costumes de scène des Jackson Five.

Il s’agit d’un immense chantier, où plus de 700 personnes travaillent chaque jour. Goppion a réalisé les vitrines plus complexes, qui nécessitent la qualité de la technologie et du Made in Italy. Plus d'une centaine de constructions, certaines de plus de 8 mètres de longueur, réparties sur différents étages de l'édifice, entièrement réalisées en Italie et transportées dans 16 conteneurs à Washington, où l'équipe de techniciens Goppion travaille depuis plus de six mois. Parmi les objets emblématiques et particulièrement délicats du musée conservés dans les vitrines Goppion, citons la robe que Rosa Parks portait au moment de son arrestation et un exemplaire commémoratif signé rare du 13ème amendement de la Constitution qui, en 1864, décréta l'abolition définitive de l'esclavage, dont le reliquaire a été réalisé en collaboration avec le National Institute of Standards and Technology

Goppion est en charge de l'agencement du nouveau Musée Smithsonian à Washington qui rend hommage à la culture afro-américaine