Aménagements et Mobilier pour Musées, Muséotechnique - Goppion

Notre histoire

Née après la dernière guerre comme petit atelier de verrerie, Goppion, au cours des années, s’est transformée en une entreprise d’excellence spécialisée dans les aménagements de musée. Aujourd’hui, elle fournit les principaux musées de la planète.

Les origines

L'aventure de l’entreprise Goppion commence en 1952, dans le Milan de l’après-guerre, sous la forme d’un petit atelier de verrerie. Son fondateur, l’ingénieur Nino Goppion, compte, parmi ses clients, Ferrero, société pour laquelle il réalise des milliers de présentoirs destinés aux bars et aux commerces. Les affaires sont florissantes et l’entreprise passe la production de vitrines isolées à celle d’ameublements complets pour les magasins, ce qui fait d’elle un précurseur dans le domaine de l’exhibition design.

En 1956, le Musée des Instruments de Musique de Milan lui demande de réaliser les vitrines prévues pour l’aménagement conçu par les architectes Cossovich et Monzeglio. Mais personne, à l’époque, ne pouvait prévoir que cela deviendrait, des années plus tard, le domaine d’action exclusif de la société.


Le tournant muséal

Avec la fin du boom économique et l’arrivée dans l’équipe dirigeante de la société du fils de Nino, Alessandro, le changement d’orientation se précise et une nouvelle phase dans l’histoire de Goppion s’ouvre avec son intérêt grandissant pour le  monde des musées.
En 1987, la production des vitrines Alva, simples et essentielles, pour une exposition au Martin-Gropius-Bau de Berlin, eut un énorme succès: la vitrine Alva sera produite en 15000 exemplaires.
Cet épisode marque un tournant décisif dans l’histoire de cette entreprise milanaise qui s’assurera une place prestigieuse à l’international en construisant des machines sophistiquées conçues pour offrir aux œuvres d’art les meilleures garanties de conservation et les protéger des variations d’humidité et de température.
À la fin des années quatre-vingt, Goppion  intensifie son activité de recherche et développement grâce à de fructueuses collaborations avec des instituts de recherche importants tant italiens qu’internationaux spécialisés dans la protection des biens culturels.


Une entreprise qui conjugue passé et futur

Dans les années quatre-vingt-dix, Goppion commence è être connue également à l’étranger. En Grande-Bretagne, elle réalise les vitrines pour les Bijoux de la Couronne dans la Tour de Londres et, aux États-Unis, elle est chargée de l’aménagement du Getty Museum de Los Angeles.
L’expérience accumulée au cours des années a permis à cette entreprise d’affiner ses techniques de production et de se doter de systèmes d’organisation du travail modernes et efficaces. Et tout ceci sans entamer le patrimoine de capacités et de connaissances caractéristiques de la méthode artisanale et qui a toujours été le signe distinctif son activité.
Depuis 2000, l’activité de Goppion se développe au niveau mondial. De nouveaux projets prestigieux l’appellent dans les cinq continents, alors que sa collaboration avec quelques-uns des plus importants musées du monde – le Louvre, le British Museum, le Museum of Fine Arts de Boston – prend un caractère de continuité.

En 2005, la vitrine pour la Joconde assure sa renommée à l’international.